Des capteurs Move Solutions derrière l’analyse des structures portuaires de Beyrouth

Il y a deux ans aujourd’hui survenait un événement qui a tristement attiré les yeux de la planète sur la ville de Beyrouth, au Liban. Une explosion survenue dans le port de la ville avait fait plus de 200 victimes et des milliers de blessés. Bien que leur structure ait été lourdement affectés, certains silos à grains présents sur les lieux avaient tenus en place jusqu’au 31 juillet 2022 où un deuxième effondrement a eu lieu. Le 4 août dernier, des médias locaux ont également partagé que quatre tours se sont effondrées après s’être détachées de la structure déjà endommagée par le souffle de l’explosion dévastatrice d’août 2020. Il s’agit donc du deuxième accident en quatre jours.

Afin de suivre l’évolution des mouvements de la structure de ces énormes réservoirs à grain, des capteurs d’inclinaison Move Solutions ont été installé suite au premier drame. Emmanuel Durant, l’ingénieur civil français responsable de la surveillance de ces silos, explique qu’avant le 2e effondrement du 31 juillet dernier, la structure s’inclinait à une vitesse maximale de 0.5 millimètre par jour. Il y a deux semaines, les mouvements de la structure se sont cependant accélérés pour atteindre une vitesse de 2 millimètres par heure, permettant ainsi aux autorités d’anticiper un effondrement et d’établir un périmètre de sécurité autour des infrastructures.

Dans ce cas, on peut dire que les capteurs d’inclinaison structurelle ont sauvé des vies!